Police et surveillance

Photo police

La réglementation des Réserves Naturelle Nationales permet d’exclure, de restreindre ou d’organiser les activités humaines qui mettent en cause le patrimoine à protéger. Elle s’applique aux travaux, à la circulation des personnes, des animaux et des véhicules, aux activités de prélèvement, à l’agriculture…

Une réglementation parfois mal comprise, quand un raccourci de pensée est opéré entre « espace naturel » et « espace de liberté ». En effet, si elle peut contraindre certaines libertés individuelles, c’est afin de garantir aux générations futures la liberté de profiter, elles aussi, de richesses naturelles qui sont un bien commun. Résultant d’un projet collectif élaboré par un processus démocratique, elle doit être considérée comme l’outil d’une vision où l’intérêt individuel ne supplante pas l’intérêt collectif.

Pour appliquer cette réglementation, des gardes commissionnés par le ministère de l’Environnement exercent une mission de police de la nature basée sur la surveillance du territoire. Leur assermentation auprès du procureur leur donne le pouvoir de dresser des amendes, voire, dans les cas les plus graves, d’engager une procédure de procès verbal.

newsletter

Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité de la Réserve de Séné !

Voir nos précédentes newsletters