< Retour à l'agenda

L’état de la biodiversité

Portrait
Par Jean-Patrick le Duc
Délégué aux relations internationales
Muséum National d’Histoire Naturelle, Paris (75)

La biodiversité est menacée à l’échelle planétaire mais aussi aux niveau européen et breton. Le rythme de disparition des espèces s’accélère du fait d’une espèce Homo sapiens.

Deux études viennent de monter qu’en France, en 30 ans, 75% des insectes ont disparu et en 15 ans les populations d’oiseaux ont diminué d’un tiers. Les causes sont parfaitement identifiées : disparition et banalisation des milieux naturels, surexploitation, pollutions, introduction d’espèces exotiques envahissantes auxquelles viennent s’ajouter maintenant les changements climatiques.

Certes des actions positives sont entreprises et certaines sont couronnées de succès. Mais, l’accélération de la destruction de la biodiversité est plus forte que celle des mesures de conservation. L’ignorance, l’inconscience, l’égoïsme, la soif de profits immédiats sans souci du futur freinent la mise en œuvre réelle des stratégies nationales et régionales.

Pourtant, le maintien et la restauration d’une faune et d’une flore et des systèmes naturels qu’ils forment sont un élément clé de la survie de l’espèce humaine, et des générations futures. Pour notre alimentation, notre santé, nos habitations, la qualité de l’eau et de l’air, la pollinisation, les activités artisanales, le tourisme, la limitation de dégâts aux personnes et aux biens dépendent avant tout d’une biodiversité en bon état.

Alors que fin 2019, la communauté internationale va se pencher sur l’état d’avancement des 20 objectifs pour la biodiversité en 2020 (« Les objectifs d’Aichi »), où en est-on ?

 

 

Lieu

Université Bretagne Sud, Campus de Tohannic

56000 Vannes

INFOS PRATIQUES

Entrée libre et gratuite
Sans réservation

CONTACT

Téléphone : 02.97.66.92.76

Email : reserve-naturelle@sene.bzh

newsletter

Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité de la Réserve de Séné !

Voir nos précédentes newsletters